Tout part d’une autorisation; s’autoriser à rêver, ça vous parle?

Le but d’un rêve n’est pas d’être atteint, tout d’abord, le but d’un rêve est de nous donner de l’énergie dans le présent pour en réaliser d’autres et devenir une autre version de nous-même…

David Laroche

C’est encore plus vrai aujourd’hui qu’hier…

S’autoriser;

Tout part d’un rêve;

S’ autoriser à rêver… pas simple … et à la fois tellement primordial pour avancer et vivre pleinement.

Il y a 3 ans, je me suis reconnectée à mes rêves, mes besoins, mes envies; je me suis ré-autorisée à rêver. J’ai pris conscience, à l’époque, que le métro-boulot-dodo m’éteignait à petit feux. J’étais dans un boulot qui ne me plaisait plus, dans un environnement qui me tirait vers le bas et j’ai pris mon courage à deux mains pour m’inscrire à un programme de 6 mois en développement personnel.

Ce programme m’a permis de mettre sur papier ce qui n’allait plus, ce qui allait bien, mes envies, mes rêves, les essentiels…

Au bout du processus, j’ai réalisé, que je devais prendre soin de moi, émotionnellement et physiquement et m’autoriser à me reconnecter à mes besoins. ce n’était pas de l’égoïsme, c’était primordial.

En bonne perfectionniste que je suis, j’ai pris mon carnet et j’ai fait des to-do list:

  • travailler sur mon sommeil,
  • faire du sport,
  • réaménager notre chez nous et faire du tri,
  • prendre du temps de qualité avec mon mari et mes enfants
  • perdre du poids
  • méditer et prendre ce temps au quotidien
  • créer mon atelier de conseils Perspectives, sauter dans l’entreprenariat et accompagner les gens dans « leurs transformations »…

Ca vous dit quelque chose les bonnes résolutions? Honnêtement, au début, face à cette montagne, je me suis découragée. Ensuite, je me suis reconnectée avec mes rêves et j’ai visualisé le cap à prendre.

Quand j’ai retrouvé un peu d’énergie, je me suis ré-autoriser à rêver, d’un monde plus harmonieux, plus en paix, avec des connexions humaines fortes et plus justes … Idéaliste que je suis 🙂 … mon coté bisounours est pleinement assumé maintenant, j’aime rester optimiste c’est vital pour moi 😉

Enfin bref, depuis 3 ans donc, je me connecte à mes émotions plus régulièrement, je médite quotidiennement, et prends soin de moi, … petit à petit l’oiseau fait son nid.

En parlant de nid, j’aimerais vous partager mon rêve qui prends forme aujourd’hui… Avec mon mari, tous les 2 architectes, nous nous sommes autoriser à rêver, tout est parti d’une autorisation; juste se dire que c’est possible. Nous cherchions une nouvelle maison au début, puis nous sommes tombés sur ce terrain, quartier de l’Etoile; près du bois des rêves … autant vous dire que j’ai pris ça pour un signe lol ; ça vibrait à l’intérieur de moi…

Quand on se pose les bonnes questions, qu’on se connecte à son « Why », son pourquoi, aux valeurs motrices qui nous font avancer, qui nous font vibrer, un processus de transformation s’opère.

Pour moi, les valeurs motrices ou mes aspirations profondes (chacun y mettra les mots qu’il veut), sont:

  • l’harmonie,
  • la connexion, le partage et les relations vraies
  • l’universalisme, le soin ou le respect de l’environnement

Si cela vous parle ou vous intrigue, qu’est ce que le « Why »? je vous conseille de faire le test, c’est très intéressant:

Test des 19 valeurs: http://www.psychomedia.qc.ca/psychologie/2016-02-04/19-valeurs-fondamentales-de-schwartz

Les 16 personnalités: https://www.16personalities.com/fr/test-de-personnalite

Tout cela pour vous partager notre projet de coeur, j’y arrive 😉

Construire un nouveau nid pour notre famille dans un écrin de verdure. Une maison bois, autonome, dans un environnement inspirant, une maison inspirée du Feng Shui Occidental et du Vastu Shastra, son ancêtre venant d’Inde…

Ce rêve n’était même pas envisageable, il y a 3 ans. En s’autorisant, en rêvant à plus grand que soi, les choses se mettent à bouger autour de nous, mais aussi en nous…

Et voici la vue vers la foret:

Vue vers la foret
Perspectives maison en bois
plan d’implantation maison bois
Le chantier commence
La première pierre

Tout d’abord travailler les fondations… notre ancrage, nos ressources pour pouvoir mettre en réalisation un projet, concrétiser ses rêves, aller chercher les ressources également, s’entourer des bonnes personnes, se fier aussi à son intuition et son feeling.

Construire en bois n’est pas un choix anodin, le bois est le matériaux le plus durable que l’on connaisse. Renouvelable, il est aussi un puit de carbone. Ce processus permet également de concevoir un bâtiment démontable, propice pour le démontage future en lien avec l’économie circulaire incontournable aujourd’hui. Ce système constructif est également très exigeant et ce n’est pas un long fleuve tranquille. De nombreux retours sont nécéssaire avec les ingénieurs-bois pour faire avancer l’étude. Ce principe d’ossature bois permet de modéliser l’ensemble de l’ossature en 3D pour pouvoir ensuite envoyer la commande à la scierie. En septembre, si tout va bien nous commençons à monter les premiers éléments.

ossature bois modèle exécuté par NEY Wow

Je profiterai de cette belle aventure pour vous partager d’autres articles de blog bientôt, restons connectés.

Hélène.

Interview et article de presse dans La Libre:

Confinement : « Cette épreuve va s’inscrire dans notre rapport à notre habitat et à la nature »

Confinement : "Cette épreuve va s'inscrire dans notre rapport à notre habitat et à la nature"

E.W. de La Libre

Publié le 26-05-20 à 09h44 – Mis à jour le 28-05-20 à 11h55

On s’est rendu compte qu’on avait besoin de son espace intérieur pour être bien… à l’intérieur.

On l’a adoré, on s’y est senti protégé, on y a travaillé, on y a vécu tout seul (puis trop seul parfois), en famille (puis trop entouré soudain), on est passé du “home sweet home” ou de cet endroit où dormir à un autre rapport à chez nous : pour certains, il est devenu étouffant, et pour d’autres, ce fut le temps des (re)trouvailles.

“Une chose est sûre, nous avons vécu des moments prolongés chez nous. L’habitat a un rôle de bulle qui nous permet de nous retirer hors de la sphère sociale et professionnelle. Ici, tout se mélangeait et certains l’ont vécu comme une réclusion et notamment les jeunes, de 16 à 20 ans : on ne fait pas du nesting à cet âge-là”, remarque Jonathan Collin, enseignant et chercheur en Sciences sociales à la HE Vinci. “Il a fallu renégocier une manière de fonctionner, des conditions relationnelles vivables, faire rentrer le professionnel dans la sphère privée, et libérer un espace pour chacun. Retrouver une liberté chez soi dans ces conditions, ce n’est pas facile, et puis il y a des habitats qui s’y prêtent naturellement mieux que d’autres.” 25% des salariés en télétravail ont installé leur bureau dans une pièce qui n’était initialement pas prévue à cet effet. 60 % travaillent depuis leur salon. “Le chez-soi est une création personnelle, qui n’a de sens que parce qu’il s’articule à un extérieur”, rappelle Pascal Dreyer de chez Leroy

Confort et stockage

© Unsplash

Pourtant, cahin-caha, on y est parvenus : “Pour moi, la maison c’était en quelque sorte du boulot après le boulot, je ne me posais jamais”, raconte Nadège, 38 ans qui habite à Mons. “Et là, j’ai dû télé-travailler, m’occuper des enfants et de leurs devoirs, voir mon mari tous les jours… Eh bien, finalement, même si parfois c’est tendu, je peux dire que j’ai redécouvert mon chez moi et ma famille”. Tout en expliquant que la terrasse, “[m]a pièce en plus” a bien joué son rôle de bouffée d’air frais pour tout le monde.

Chez Ikea, on a d’ailleurs constaté au cour de la première semaine de réouverture que “le ticket moyen était plus élevé que d’habitude et que les clients cherchaient plus de confort : ils achètent plus de canapés et de matelas. Les solutions de stockage sont également très appréciées, tant pour les salons que pour les dressings. Le télétravail et les cours à la maison conduisent à la vente d’un plus grand nombre de solutions de bureau. Enfin, les gens réfléchissent déjà à leurs prochaines vacances et investissent dans leur jardin et leur terrasse”, résume Colombine Noicolay, la porte-parole.

« Une épreuve qui va s’inscrire »

© Unsplash

Bosco Verticale, des imeubles « green » à Milan. © Chris Barbalis/Unsplash

L’architecte Hélène Nicodème, qui s’est formée en Feng Shui Occidental en est persuadée : notre intérieur, c’est notre 2e corps énergétique, “et ce que nous avons traversé ces derniers mois sera inscrit chez nous dans les deux sens du terme. Pour beaucoup, on a redécouvert notre maison et ce faisant notre maison intérieure. Regardez ces grands mouvements vitaux qu’ont fait les personnes confinées : les grands ménages, les grands rangements. La plupart pense que c’était pour passer le temps mais cela faisait surtout partie d’une préparation à un renouveau.

De l’épreuve, Hélène Nicodème a trouvé intéressant que chacun ait pu se rendre compte que d’une part, la nature, l’extérieur étaient ressourçants “et donc qu’il faut davantage en prendre soin” et d’autre part qu’il fallait à chacun un espace, tant physique qu’intérieur ou temporel. “Et je ne parle pas d’une pièce ! Quand on a peu d’espace, il s’agit de décider que son lit par exemple, ou ce petit coin à la lumière douce sera “son” espace. Et le faire comprendre aux autres”. Aussi simple que ça ? “C’est se donner un cocon, pour pouvoir se reconnecter à ses émotions, à son ressenti. Régénéré, on peut prendre soin bien mieux des autres”, confirme-t-elle. Dans sa pratique professionnelle où elle met déjà l’habitat au service de l’harmonie, l’architecte a l’habitude d’avoir une approche holistique pour que les logements non seulement soient plus autosuffisants en énergie mais permettent aussi à ses habitants de découvrir un bien-être auquel ils ne songeaient même pas ! Et par la suite, elle pourrait bien y faire rentrer la notion de résilience face à d’éventuelles autres crises à venir, en pensant encore plus finement espace intérieur et accès à l’extérieur.

Reste que pour certains, retrouver une liberté à l’intérieur passe surtout par se réapproprier l’espace public “parce que cela permet de souffler”, évoque le professeur Collin, surtout pour des populations moins favorisées. Ou de (se) fuir.

Interview et article de presse dans la Libre

Cinq conseils Feng Shui pour de bonnes vibrations à la maison

Cinq conseils Feng Shui pour de bonnes vibrations à la maison

E.W. de La Libre dans la rubrique « Lifestyle »

Publié le 27-05-20 à 13h06 – Mis à jour le 28-05-20 à 11h57

Maintenant qu’on a fait le grand ménage et le grand rangement, voici le moment de régler de petits détails pour se sentir bien chez soi.

Architecte depuis 2005, Hélène Nicodème sait toute l’importance que l’on met dans son habitat mais aussi tout l’impact que peut avoir notre habitat sur nous. Dans ses projets, la professionnelle a depuis longtemps introduit le passif, le bioclimatisme mais depuis des années, elle met aussi à profit de ses clients sa formation de deux ans en Feng Shui Occidental. “On se rend compte qu’avec des modifications minimes, on peut très vite introduire de l’énergie positive. Beaucoup de personnes ont des a-priori à propos de cette approche… Moi-même, avant ! Mais pour l’avoir testé, je vois vraiment les différences”. Hélène Nicodème nous donne 5 conseils pour se réapproprier mine de rien son intérieur et se sentir juste et bien, “Au préalable, je dirais qu’il faut essayer, se faire confiance et se reconnecter à ses 5 sens.”

– Faire circuler l’air. C’est intéressant de prendre le temps quotidien de faire une ventilation intensive. l’air que l’on respire est beaucoup plus toxique à l’intérieur qu’à l’extérieur. Et aussi penser aux huiles essentielles. Cela élève la qualité de l’air.

– Aménager un espace pour soi. Il ne s’agit pas de s’accaparer une pièce si on n’a pas de place. On peut très bien aménager un tout petit coin d’une pièce avec des coussins, la délimiter par une couleur, une lumière, un tapis. C’est un espace temps ou un espace physique qui va régénérer.

– Penser la couleur. Les couleurs apportent une vibration : le blanc c’est la vie, l’énergie, la pureté mais trop de blanc, c’est aussi une page blanche non écrite. Le bleu est apaisant, c’est bien pour un endroit où l’on veut se concentrer, être dans l’intériorité. On peut associer le vert à l’harmonie, la croissance, la vitalité mais aussi la douceur. Dans une chambre de bébé, un vert céladon, c’est doux et optimiste. On n’est pas obligé de peindre l’entièreté d’une pièce pour en sentir l’impact, un mur, cela suffit souvent à donner un autre souffle.

– Bien placer son bureau. Souvent on place son bureau contre un mur, question de minimisation de la place prise. Or, cela veut dire que l’on a l’espace et la porte dans le dos. On va être en vigilance (notre cerveau reptilien est à l’affût, danger possible!) alors que si on se positionne dos au mur on aura un sentiment de protection, une carapace. Se placer « face à un mur », on doit le prendre littéralement! Mieux vaut ouvrir son esprit en ouvrant sa vue. Et on peut tout à fait bouger les meubles pour les remettre en place à la fin de la journée. Cela ouvre et ferme la session en quelque sorte.

– Se préparer à un bon sommeil. D’abord en orientant au mieux son lit. On dit souvent tête au Nord pour le calme que cela apporte… Mais cela peut amener aussi des réveils plus difficiles ! Au Nord-Est, par exemple, on peut compter sur l’énergie de la lumière du matin, c’est positif pour beaucoup. On ventile, on fait son lit et le soir, avant de se coucher, un peu de méditation, cela permet d’avoir un super-sommeil. Mais pour cela, “il faut casser ses a priori”, reconnaît Mme Nicodème et “s’autoriser” des envies, de nouvelles façons d’envisager les choses, des rêves.

Deux articles dans La Libre

Bonjour à toutes et à tous, J’ai eu le plaisir d’etre interviewée par Elodie de La Libre, dans la rubrique « Lifestyle, bien être » au sujet de « notre chez soi » dans ce cadre particulier du confinement: Cinq conseils Feng Shui pour de bonnes vibrations à la maison:

https://www.lalibre.be/lifestyle/love-sex/cinq-conseils-feng-shui-pour-de-bonnes-vibrations-a-la-maison-5eccc9359978e24cfc028d0d

J’ai également beaucoup aimer contribuer dans la rubrique principale: Confinement : « Cette épreuve va s’inscrire dans notre rapport à notre habitat et à la nature »

https://www.lalibre.be/lifestyle/magazine/confinement-cette-epreuve-va-s-inscrire-dans-notre-rapport-a-notre-habitat-et-a-la-nature-5eccc4eb9978e24cfc026c0e

Entrevue inspirante de Caroline Lesire et Ilios Kotsou – Emergences

J’ai eu la grande joie de recevoir sur ma chaîne Youtube, Caroline Lesire et Ilios Kotsou, co-fondateurs de l’association Emergences pour une entrevue des plus inspirante.
Nous avons parlé de valeurs fortes, de prendre soin de la vie, de soi, des autres et de la nature, un véritable paradoxe avec ce que nous vivons aujourd’hui suite aux événements lié à la pandémie de coronavirus. D’autant plus que cette entrevue a été tournée avant que nous vivions ces moments particuliers. Profitez de ces partages et suivez les enseignements de Caroline et Ilios via la plateforme d’Emergences.

Pour en savoir plus sur EMERGENCES https://www.emergences.org/

Lien vers leur dernier ouvrage: Prendre soin de la vie, de soi, des autres et de la nature.

Suivez les sur facebook et profitez des méditations guidées et rencontres inspirantes d’auteurs et de conférenciers inspirants sur leur page « Prezens »: https://www.facebook.com/presencesolidaire/

Se construire une nouvelle maison, c’est un peu comme se construire…

Quand on se projète dans un nouveau projet de vie, construire une nouvelle habitation, c’est un peu comme se construire. On met sur papier ses envies, ses besoins, on partage en couple et en famille; comment tu vois la maison? que veux-tu y vivre? On note comment on s’imagine vivre à 4, puis comment on reçoit la famille, les amis, quelles sont les joies et les aventures que nous aimerions vivre là-bas…

Et puis on esquisse, on teste encore et encore, on chute, on se trompe; on recommence, puis un jour le projet prend forme…

Ce n’est que le début, l’avant projet est bientôt ficelé, prochaine étape la demande de permis d’urbanisme… des questionnements, des incertitudes, c’est sûr mais au bout du chemin, un beau projet se profile …

Entrevue inspirante avec l’Ingénieur-Architecte Benoît Quevrin de FAAST. Comment l’architecture d’aujourd’hui doit faire face aux dérèglements climatiques?

Entrevue inspirante en architecture durable et zen

J’ai eu la joie de rencontrer l’Ingénieur-Architecte Benoît Quevrin de FAAST dans une entrevue inspirante.
Découvrez le parcours passionnant de Benoît, sa passion pour le développement durable dans l’architecture et ses partages d’expériences. Benoît a lancé le la Plateforme Maison Passive en Belgique et depuis son entreprise FAAST; un « think tank » qui guide ses partenaires vers le leadership de la construction durable innovante! Une entrevue inspirante à partager avec toutes les personnes qui vous tiennent à cœur.

Pour en savoir plus sur FAAST et ses équipes:http://www.faast.be/

Pour plus de contenu à ce sujet, abonnez-vous à ma chaîne Youtube: https://www.youtube.com/channel/UC-CqY6smyUk_90gkYamnfUg

Le Feng Shui Occidental pourquoi faire?

Depuis 2 ans, je me forme au Feng Shui Occidental.

Mais c’est quoi le Feng Shui Occidental? Cette pratique prend ses sources dans le Feng Shui traditionnel chinois. Il a été adapté à notre mode de pensée occidental et permet de comprendre ce que l’environnement dans lequel nous vivons à comme impact sur notre bien être, sur notre psyché.

Je vous partage mes 5 premières minutes de radio sur la chaîne de la RTBF, Vivacité, La vie du bon coté 🙂

Belle écoute 😉

https://www.rtbf.be/vivacite/emissions/detail_la-vie-du-bon-cote/accueil/article_comment-se-creer-un-chez-nous-qui-nous-fait-du-bien-grace-au-feng-shui?id=10097531&programId=2161&fbclid=IwAR2Qh4QVpQPQMq7pYHEqvQJy4uv6L2edGWua4plFNQB7b5vytl1chtiAyVM

https://www.rtbf.be/auvio/detail_le-temoignage-de-helene?id=2442747

vivacité

Réhabilitation d’une chapelle en maison d’hôtes

Le patrimoine regorge de trésors…

Cette Chapelle est située à Niort près de La Rochelle en France. Nous avons été sollicités par une famille extra-ordinaire, pour réhabiliter cet écrin en maison d’hôtes et également pour y abriter leur famille de 7 enfants… Un projet de vie inspirant…

Ce projet est mené en co-création avec ses futurs occupants et avec mon partenaire Gaël de 1001 chantiers. Je me charge de la conception, Gaël de l’exécution. Quel joie de travailler avec des personnes bienveillantes partageant les même valeurs.

Pour l’heure, c’est le temps de l’esquisse et de l’avant-projet sommaire… Le crayon reste le premier outil pour déblayer le terrain, clarifier un programme et le distribuer dans un organigramme spatial. Grâce à un scan 3D de la Chapelle, je conçois les lieux en 3D, un aller et retour entre le crayon (ou le stylet sur Ipad pro ;)) permet de dimensionner les espaces.

Une réflexion sur la durabilité du projet et l’impact énergétique est mené dès la conception. Les valeurs environnementales me tiennent particulièrement à coeur.

Intervenir sur un bâtiment de cette qualité, nécessite de se renseigner sur les origines et le sens de la conception de ce type d’espace. Les proportions sacrées, le rectangle d’or, le carré… Le Feng Shui ou plutôt le Vastu (son ancêtre) permet de décoder les espaces et de le respecter. Effectivement, le Vastu est une discipline ancestrale venant d’Inde. Cette discipline a inspirée Léonard de Vinci pour les proportions de l’homme de Vitruve et son architecture en symbiose avec la nature. Passionnant.

Restez connectés et abonnez vous à ma page Facebook ou mon compte insta;) je vous raconterai la suite des événements 😉

Au plaisir d’échanger et de partager cette belle expérience 🙂

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_1d2fUNADJUSTEDNONRAW_thumb_93eUNADJUSTEDNONRAW_thumb_1914UNADJUSTEDNONRAW_thumb_1c98UNADJUSTEDNONRAW_thumb_1df4

 

Entrevue Inspirante de l’architecte de renommée Sebastian Moreno Vacca – A2M

Hélène Nicodème, architecte chez PERSPECTIVES, rencontre l’architecte de renommée Sebastian Moreno-Vacca – A2M, dans une entrevue inspirante. Découvrez le parcours passionnant de Sébastian, sa passion pour l’architecture respectueuse de l’environnement et ses partages d’expériences. Sebastian nous partage comment Bruxelles est devenue une ville de référence dans le domaine de l’architecture durable jusqu’à New-York! Une entrevue inspirante à partager avec toutes les personnes qui vous tiennent à cœur. Pour en savoir plus sur Sébastian et ses équipes: http://www.a2m.be/

#architecture #passif #développementdurable #entrevueinspirante#developpementpersonnel #enthousiasme #inspirant #partage #cool#authenticité